Pour un partenariat professionnel et solidaire

Clos du nids
Association, à but non lucratif, gestionnaire de vingt établissements et services médico-sociaux, d'une entreprise adaptée et d'une Direction générale

Accueil > Les actualités des ESAT du Gévaudan Lozère

Une nouvelle activité pour l’atelier Apicole

Après une saison 2018 bien remplie et correcte en terme de production de miel, l’équipe de l’atelier d’apiculture de l’ESAT La Colagne, n’a pas eu beaucoup de temps pour souffler. En effet nous avons mis en place un nouvel atelier en lien avec l’abeille et l’apiculture, autour de la transformation de la cire.

Lors de l’extraction du miel, l’apiculteur doit ouvrir les alvéoles des cadres de récolte, grâce à un couteau spécial, afin d’en faire couler le miel. Cette opération consiste à enlever l’opercule de cire qui protège le miel de l’extérieur, comme si l’on ouvrait une boite de conserve. Cet opercule est constitué d’une cire, produite par les abeilles au cours de l’année, qui est ensuite séparée du miel par décantation et centrifugation. La cire, une fois essorée, est stockée en récipient étanche et mise en réserve en vue de sa transformation.

cire8

 

 

cire7

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A partir de la fin de l’automne, quand tout est en ordre dans les ruchers, cette cire est fondue grâce à une chaudière, et coulée en blocs, qui sont mis à refroidir de manière lente afin d’obtenir une décantation des impuretés. La cire ayant une densité faible (elle flotte sur l’eau), les divers résidus s’accumulent au fond du moule.

Ensuite les blocs nettoyés de leurs impuretés sont mis à fondre dans un fondoir à bain d’huile (la cire fond dès 63°C), et la température optimum pour travailler cette cire est d’environ 82°C. Une fois cette température atteinte, l’opérateur(trice) puise une louche de cire chaude, soit environ 100 gr, et réparti(e) celle-ci dans un gaufrier, afin de réaliser une feuille de cire gaufrée.

Le gaufrier se compose de deux matrices en silicone qui impriment le fond des alvéoles après pressage du couvercle sur le plan fixe. De l’eau froide circule dans le moule afin de faciliter la cristallisation de la cire. Cette technique est identique à la réalisation des gaufres que nous mangeons, sauf qu’il ne s’agit pas d’une cuisson mais d’un refroidissement.

cire1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les feuilles de cire gaufrée ont révolutionné l’apiculture dès le XIXème siècle, permettant ainsi à l’apiculteur de visiter la ruche et d’accéder au coeur de celle-ci. En effet, une fois la gaufre fixée sur un cadre en bois, l’apiculteur peut à loisir sortir les cadres de la ruche, sur lesquels les abeilles s’installent, afin d’en contrôler la ponte et les réserves de nourriture.

L’abeille se débrouille très bien sans l’homme pour construire ses propres rayons de cire, mais afin de faciliter son travail, l’apiculteur donne à l’abeille un plan de construction (la feuille de cire gaufrée) que les abeilles étirent et bâtissent, jusqu’à l’obtention des alvéoles. Cela représente une économie d’énergie considérable à l’abeille. La cire représente une matière précieuse pour l’apiculteur, et un coût certain, sachant qu’il est indispensable de renouveler 2 ou 3 cadres tous les ans par ruche. De plus les cires du commerce présentent souvent des contaminations chimiques de toutes sortes qui peuvent nuire à la colonie d’abeille (la cire est un corps gras qui fixe les molécules chimiques).

C’est pourquoi ce nouvel atelier prend tout son sens, afin de proposer une prestation personnalisée à l’ensemble des apiculteurs locaux, professionnels ou amateurs. Ceux-ci récupèrent leurs feuilles de cire gaufrée réalisées avec leur propre lot de cire d’opercule.

Chaque lot est personnalisé, et aucun mélange n’est effectué. Nous pouvons ainsi offrir cette prestation dès 5 kg de cire, ce qui est impossible auprès des grands ciriers.

Cette activité saisonnière, de fin octobre à mi avril, prend le relai de l’activité aux ruchers, permettant ainsi aux travailleurs et travailleuses de l’atelier d’apiculture d’être mobilisé(e)s toute l’année. Cette année test nous a permis de nous faire la main, et de bien régler le procédé. Nous avons transformé(e)s environ 800 kg de cire, et nous espérons pouvoir réaliser le double l’année prochaine.

Le printemps arrive, et les derniers lots de cire sont en train d’être réalisés.

L’équipe est prête à reprendre le chemin des ruchers.

 

Berthoulat Damien, 8 avril 2019

Lutter contre les chenilles processionnaires

L’ESAT La Colagne (pôle bois) a répondu à un appel d’offre du Département de la Lozère qui cherchait un prestataire capable de fabriquer des nichoirs pour abriter les mésanges charbonnières et les mésanges bleues, principales prédatrices des chenilles processionnaires de pins, ainsi que des abris à chauve-souris, qui chassent les papillons de nuit et aures insectes.

L’établissement a été contacté courant de l’automne 2018 pour étudier la faisabilité des nichoirs sur le délai imparti, puisqu’il fallait absolument une livraison pour début février 2019.

L’ESAT a proposé des prototypes avec numérotation de chaque nichoir et sérigraphiés au logo du Département pour assurer le suivi géographique de chaque pièce.

L’établissement a finalement proposé le meilleur rapport qualité prix et a remporté l’appel d’offre.

L’ESAT a fabriqué, au total, 150 nichoirs à mésanges charbonnières, 150 nichoirs à mésanges bleues et 200 nichoirs à chauve-souris.

Les ESAT recrutent

L’ESAT La Valette et l’Esat La Colange recrutent.
Consultez nos offres d’emploi en cliquant sur le lien « Nous recrutons » – « En savoir + »

Un nouveau Directeur des ESAT

Nous vous informons de la prise de fonction de Patrick MALFROY au poste de Directeur des trois ESAT (ESAT La Valette, ESAT La Colagne, ESAT de Bouldoire) et de l’Entreprise adaptée du Gévaudan, établissements gérés par l’Association Le Clos du Nid, ainsi que de l’ESAT de Civergols géré par l’Association Lozérienne de Lutte contre les Fléaux Sociaux.

Sa prise de fonction est effective le 1er janvier 2018.

Il succède à Gilles DALLE qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Mr MALFROY est entré au Clos du Nid en octobre 2007 en qualité de chef d’ateliers de l’ESAT La Valette puis, de l’ESAT La Colagne (Pôle Bois) en septembre 2011. En 2013, il est nommé Directeur adjoint « Production » de l’ESAT La Colagne, de l’ESAT de Bouldoire, de l’ESAT La Valette (Clos du Nid) et de l’ESAT de Civergols (A2LFS).

Il est titulaire d’un diplôme universitaire de 3ème cycle « management et marketing des structures de l’économie sociale » ainsi que d’un certificat professionnel de niveau 1 « dirigeant de l’économie médico-sociale ».

Patrick MALFROY Directeur des ESAT

Patrick MALFROY
Directeur des ESAT

L’atelier maçonnerie félicité

atelier maçonnerie félicité


Nous recrutons !

Vente de miel

pots250gJuin2016En savoir +
Goûtez au miel collecté par les travailleurs des ESAT. Pour toute commande, contactez le 04 66 42 93 35

A votre service !

laverieautomatiqueEn savoir +
Le centre ville de La Canourgue (48500) bénéficie d'un service de laverie automatique et de pressing à disposition du grand public.

Espaces verts

Espaces verts

En savoir +

Prenez rendez-vous pour l'entretien de vos espaces verts !

Intervention rapide sur devis.

K-Lumet®

 l'allume-feu écologique

En savoir +

Découvrez l'allume-feu écologique